Histoires et ressources de vie : ils témoignent

Cette rubrique nous offre des regards croisés de personnes ayant des antécédents de cancer(s), d’aidants qu’ils soient de l’entourage proche (famille, amis…) ou d’aidants professionnels de santé voire d’acteurs de la société civile.  En toute sincérité, ils nous livrent librement leur parcours de vie. Malgré les difficultés d’ordre psychologique, sociétal, familial ou d’impact sur la santé après la phase des traitements intensifs qu’ils ont pu rencontrer ou dont ils sont témoins, ils retracent des ressources réconfortantes qui font partie de leur quotidien. Ces parenthèses de vie, ces bouffées d’air donnent toute la force à leur vie.

« Retrouver une vie amoureuse pour pallier la solitude »

Marie Françoise

Ma vision

Rester séduisante intérieurement et extérieurement est essentiel pour rester dans la vie.

Les répercussions de la maladie vécues

J’ai une fille unique qui est restée à la maison tardivement. On a la même joie de vivre toutes les deux. 2002 a été une année très dure à vivre psychologiquement. Après 12 ans de maladie, alors que je terminais mon dernier cancer, l’homme de ma vie, Nono, comme tout le monde l’appelait, est décédé. Ma maman atteinte d’un cancer qui s’est généralisé nous a également quittées. Ma fille a décidé de prendre son envol et a quitté le domicile mais a toujours été très présente et l’est toujours. Cependant, j’ai ressenti un énorme vide. C’est dur la solitude, surtout l’hiver.

Mes aides

Toute seule, je n’aurais pas pu traverser toutes ces épreuves. Avec ma fille, on est complémentaire, on s’apporte de la force. Elle me booste tout le temps.

J’ai décidé de ne pas rester seule. Novice en informatique, je me suis lancée à parcourir des forums de rencontres pour passer le temps. Au départ, c’était juste pour discuter avec des gens et, au fur et à mesure, je me suis dit que je pourrais rencontrer un homme gentil mais surtout pas un vieux malade. Quand un homme me demande comment je suis, je réponds que « je suis une sorcière ». Ca les fait rire. Une fois, un homme m’a dit « non, je pense que vous êtes une fée ! ». Lors des échanges, je n’ai jamais dit que j’avais un cancer. J’ai eu trois rencontres amoureuses. Quand je les ai rencontrés, je leur ai annoncé ma maladie. Cela n’a jamais posé de problème. Mes escapades amoureuses ont duré plus ou moins longtemps.

L’esthétique est important pour moi. Je n’ai pas envie d’être trop moche. Je n’ai pas eu de mastectomie, on m’a juste enlevé des nodules. Par contre, à cause de la radiothérapie, j’ai toujours des indurations. A l’époque, mon autre sein non atteint a doublé de volume. J’étais toute de travers alors j’ai décidé de faire une réduction mammaire. Je suis rééquilibrée maintenant :).

Mon message

L’aidant est précieux pour nous aider à changer notre mode de vie.